Urbain ou rural
Originaires de La Rochelle, Paris, Nantes, La RocheFoucaud, Le Verdon sur Mer ou Pau, nous nous sommes très vite penché-e-s sur la question de la géolocalisation. Il a fallu s'interroger sur nos modes de vie, nos centres d'intérêt, nos compétences. Nous avons dû nous distancier des influences du moment qui accompagnent la crise de société qu'est le confinement, durant laquelle nous concevons notre projet. Nous avons évalué les conséquences d'un choix d'urbanité ou de ruralité.

Nous avons tous, peu ou prou, une histoire et une culture citadines. Les commodités sociales, les lieux culturels, les modes de déplacements, les modes de travail autant que de détente sont un point commun à l'ensemble des membres de notre groupe.
Urbain ou ruralNotre sensibilité écologique n'est en rien assimilable à des rêves de retour à la terre. Nous tenderons à être producteurs de nourritures, attentifs à nos impacts sur le vivant, économes des ressources. Mais ce sera en ville.

Ce choix n'est pas sans conséquences. Tout d'abord, le foncier d'une cité comme La Rochelle participe de la spéculation constatée dans les villes de l'arc atlantique. Ainsi, le prix du m² nous oblige à nous éloigner du Centre Ville puis à optimiser notre emprise au sol.

L'objet de notre Coopérative comprend une attention à intégrer le tissu social environnant. Ceci nous incite à chercher une implantation cohérente avec cette orientation, dans un quartier suburbain.

Enfin, la question des mobilités doit influer tant notre implantation que la conception de notre bâti.